Ligne haute-tension à Soignies. Appel de nos élus à « la mobilisation générale » : pourquoi seulement maintenant ? pour quel résultat attendu ?

La Ville de Soignies vient de lancer une page Facebook, appelant les citoyens à se prononcer massivement contre le passage d’une ligne THT sur son territoire. Avec quelles intentions ? pour quels effets ?

Dans le contexte troublé de l’annonce du projet, dévoilée il y a peu avec la mise en place des panneaux jaunes d’enquête publique, quelques questions à se poser d’urgence :

  1. Quels sont les arguments permettant de s’opposer au principe de la Boucle du Hainaut ? Est-il pertinent de simplement dire « Non » ?
  2. Qu’ont fait concrètement nos élus depuis l’été 2019 ? Quelle a été la nature exacte de leurs contacts avec ELIA ? Et avec les autres communes concernées ?
  3. Quelles alternatives ont été étudiées en termes de tracés et d’équipement technique (aérien/souterrain/mixte, type de pylônes, etc.) ?
  4. Pourquoi faire appel aux citoyens seulement quand l’affichage jaune de l’enquête publique est déjà réalisé (pour rappel, l’asbl SNE a interpellé la Ville de Soignies dès le 9 août 2019 et proposé d’étudier ensemble le dossier ?
  5. Quel cadre nos élus mettent-ils en place pour organiser une vraie mobilisation citoyenne ? Il s’agit de permettre, non seulement de s’exprimer tous azimuts sur une page Facebook, mais de bâtir une argumentation structurée, des questions pertinentes, des propositions alternatives.

Peu de citoyens, isolément, vont pouvoir étudier tout le dossier, qui sera particulièrement technique et remarquablement maîtrisé sur le plan de la communication. Or pouvoir s’informer suffisamment pour collecter des arguments pertinents face à ceux des spécialistes d’ELIA est nécessaire.

Il faut donc, pour qui fait appel à la mobilisation, préparer le travail, fournir des arguments, des lettres-types, etc. La VILLE de Soignies, qui se propose de collecter les arguments et documents des citoyens pur les classer, a-t-elle déjà de son côté étudié le dossier pour développer une argumentation solide ? Agit-elle en concertation avec les autres communes concernées ?

Il faudrait sans doute permettre aux citoyens concernés de se rencontrer dans un vaste espace ou par visio-conférence (Corona oblige) car pour des citoyens isolés, il est difficile de se positionner par rapport à ce type de dossier, aux enjeux de développement stratégique élevés et aux aspects techniques complexes.

Les citoyens concernés sont en attente que les communes, qui se disent opposées au projet, jouent un rôle fédérateur et organisateur pour nourrir l’enquête publique de manière efficace.

Pour l’historique du dossier, voyez nos articles successifs :

Vous y lirez que :

  • L’asbl SNE s’est préoccupée du projet de ligne à très haute tension dès qu’elle en eu connaissance, en juillet 2019
  • L’asbl SNE a interpellé la Ville de Soignies et ELIA dès le 7 août 2019 (courriers publiés sur notre site)
  • L’asbl SNE n’a reçu aucune réponse (malgré un rappel par mail) de la Ville de Soignies, à laquelle elle proposait d’œuvrer de concert à l’étude du dossier et par ailleurs une réponse « rassurante » d’ELIA (le dossier n’en est encore nulle part, nous allons le faire évoluer avec les communes, nous vous recontacterons, etc.)
  • L’asbl SNE a répondu à la demande de reportage par la TV régionale Antenne Centre le 16 août 2019 ; l’échevin faisant fonction de bourgmestre signale alors que la Ville de Soignies est défavorable au projet… Les riverains sont donc en droit de croire que les choses seront prises en mains.
  • Le 3 septembre 2019, le conseil communal dépose une motion « visant à exiger d’ELIA la transparence sur le tracé du projet « Boucle du Hainaut » : quelles suites concrètes ont été données à cette motion ? Qu’est-ce qui a été entrepris depuis lors ?

Cet article a 1 commentaire

  1. Il y a quelque part une contradiction entre le présent projet et la politique d’urbanisation à outrance menée depuis une dizaine d’années par nos élus successifs (projet chemin des chevaux – Matexi, ZACC 3 chemin des Aulnées, projet Technigum, etc..). Ces nouveaux habitants vont-ils s’éclairer à la bougie, se chauffer au bois ?
    Nous n’avons pas connu un tel degré de demande de mobilisation de la part de la Ville pour régler la gourmandise des promoteurs immobiliers, que6du contraire….
    Je rappelle que nous avons une salle Jara, payée avec nos deniers et qui pourrait accueillir 200 personnes dans le respect des normes sanitaires actuelles. Mais Elia et la Ville ont-ils réellement la volonté de réunir les citoyens et les mettre dans l’embarras ? Plus facile de faire cela par vidéo conférence et ainsi museler les Sonegiens. L’article de la SNE est parfait :un VRAI plan d’action doit être établi AVANT tout début d’enquête ou de R. I. P., car il est évident que le dossier est fin prêt dans le chef d’Elia attendu qu’une demande de modification de plan de secteur sera prochainement sur la table de la Région Wallonne et que c’est là que nos élus devront se battre avec des arguments en béton et electrocuteurs.
    Bien à vous

Laisser un commentaire

Fermer le menu