Les antennes GSM : entre santé et confort, un choix difficile

Depuis près de 20 ans la téléphonie mobile s’est installée progressivement dans les habitudes de communication de tout un chacun. GSM, Smartphone, I-Phone, sont incontournables aujourd’hui. Leur utilisation nécessite des émissions de signaux radioélectriques convertis en ondes électromagnétiques qui sont transmis par des antenne-relais. Les émissions de ces antennes peuvent couvrir des étendues de 10 à 30 km en zone rurale, tandis qu’en milieu urbain la couverture varie de 500 m à 1500 m.

Si cette nouvelle technologie offre de multiples facilités de communication, son utilisation peut entraîner des risques sanitaires. Des études ont démontrés le caractère polluant et dangereux des ondes électromagnétiques pour la santé.

Deux sites d’implantation d’antennes relais ont fait l’objet d’intervention de l’asbl SNE : le premier est situé au cœur de Naast et le second se trouve sur le site de la gendarmerie de Soignies.

Comme pour tout ce qui affecte la santé et la qualité de vie des citoyens, l’asbl SNE est chaque fois intervenue, lors de études d’incidences, pour défendre les intérêts des riverains exposés aux ondes électromagnétiques.

JD

LISEZ ET COMMENTEZ
  • Désormais, il est possible de consulter, sur le site de l’Institut belge des Postes et Télécommunications, la localisation des antennes GSM dans votre quartier, avec leurs caractéristiques : site de l’IBPT. Les choses sont-elles pour autant sous contrôle du point de vue de la santé ? Quel est l’impact d’un [Cliquer ici pour en apprendre plus…]

Fermer le menu